Rechercher

Cheesecake (sans cuisson) au citron vert et coulis myrtilles

Nous avons une nette préférence pour la version sans cuisson du cheesecake, moins bourrative, plus gourmande selon nous. On a peaufiné une recette, inspirée d'autres recettes qui vous laissera sur un petit nuage gustatif. Facile à réaliser, sans four, idéale pour l'été qui s'annonce !


On vous présente la version pour 4 personnes, mais ça peut facilement allé pour 6 personnes ! A la fin d'un bon repas, on aime terminer par une note de douceur sans nous plomber l'estomac, donc pas besoin de trop grandes tranches !


Warning, ce cheesecake se fait grand minimum 3 heures avant dégustation !




Quelqu'un trépigne d'impatience de le goûter ...


Les ingrédients :


Le cheesecake :

- Spéculos 150 g

- Beurre 75 g

- Sucre blanc en poudre 50 g

- Citron vert avec le zest svp ! x 2

- Crème liquide 30 cl

- Philadelphia 300 g


Le coulis aux myrtilles :

- Myrtilles congelées (ou fraîches encore mieux ! ) 200 g

- Sucre blanc en poudre 20 g


1 ) Emiettez les spéculos et mélangez les au 75 g de beurre fondu. Aplanir le mélange au fond de votre moule. Cela constituera la base du cheesecake. En parallèle, commencez votre coulis, en mettant vos myrtilles et le sucre dans une petite casserole à feu doux.


2 ) Battez la Philadelphia en incorporant le zeste des deux citrons, le jus d'un citron vert et le sucre en poudre. Bien mélanger jusqu'à un résultat homogène. Dans un autre cul de poule, fouettez la crème liquide et incorporez la à la préparation. Mélangez délicatement avec une maryse pour garder toute la légèreté de la crème fouettée.


En parallèle, pour le coulis, le sucre s'est intégré aux myrtilles dès la première ébullition, mélangez et passez au nutribullet (mixer) jusqu'à un résultat bien lisse. Laissez le refroidir et mettez le au congélateur 10 minutes pour qu'il se fixe.


Notre moule pour le cheesecake qui convient très bien !


3 ) Versez la préparation dans le moule, recouvrez du coulis au myrtilles et placez votre cheesecake pendant au moins 3 heures au réfrigérateur.


Dégustez ! Bonne complicité !


Découpe express, on se réjouissait tous de le goûter !


Le saviez-vous ? Le cheesecake puise ses racines dans la Grèce antique où il était proposé aux athlètes. La recette de ce gâteau au fromage voyage dans toute l’Europe grâce aux invasions romaines. En latin, il porte le nom de "plancenta" ou de "libum" et sert comme offrande aux dieux dans les temples. Il connaitra une grande popularité au début du Moyen Âge.

C’est la première vague de migrants d'Europe de l'Est qui l'a introduit en Amérique en débarquant à New York. Deux recettes de cheesecake aux États-Unis trouvent leurs origines dans les quartiers des immigrants allemands et anglais, à Philadelphie, et à New York, chez les Juifs et les Italiens (dans une version à base de ricotta).

La vente de ce cheesecake a été généralisée dans les épiceries souvent juives ashkénazes : les fameux delicatessen. Si New York compte presque autant de cheesecakes que de restaurants, les experts s'accordent à dire que c'est Arnold Reuben, propriétaire du restaurant Turf à Broadway, qui a mis au point la recette moderne en 1929. Le cheesecake entre dans la légende : une croûte craquante, une garniture large, crémeuse et ferme, et un léger parfum de citron.

La version crue et aux spéculos est une des nombreuses variante de ce gâteau mythique qui était initialement proposé aux athlètes ne l'oublions pas ! Pensez y quand vous vous servirez de votre 3e part, ça vous fera moins culpabilisé..! ;)


Et vous, comment aimez-vous votre cheesecake ?





Sources :

- https://www.pointculture.be/magazine/articles/focus/cheesecake-le-gateau-voyageur/#:~:text=Deux%20recettes%20de%20cheesecake%20aux,il%20%C3%A9tait%20propos%C3%A9%20aux%20athl%C3%A8tes.

- https://www.quiveutdufromage.com/ar-cheesecake-l-histoire-d-un-gateau-a-succes







116 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout